EXPO Elham etemadi du 29 janvier au 28 mars 2015

 

 

the first few days,

 Elham Etemadi, The first few days, 2014

Elham Etemadi est une artiste iranienne, née à Shiraz en 1983. Après des études en mathématiques, elle entre à l’Université de Téhéran en Licence d’art. Elle obtient son diplôme  en 2008, puis entre à l’Université d’art de Strasbourg en Master spécialité art plastique et en sort en 2011. La fréquentation de ces différentes filières lui permis de diversifier sa peinture en découvrant d’autres matières telle que la photographie.

Elham-etemadi-galerie-art-contemporain-besancon

L’artiste, Elham Etemadi

Les oeuvres d’Elham Etemadi présentent différentes sources d’inspiration. Quand on interroge la jeune femme sur les artistes qui l’ont influencée, elle cite les occidentaux Marc Chagall, Roberto Matta ou Willem de Kooning et les participants à la trans-avant-garde italienne, mais également l’artiste contemporain iranien Rokni Haerizadeh. Mais, la tradition de la miniature iranienne, art aux subtils jeux de couleurs et aux thèmes poétiques influence de plus en plus son travail

2004_0227budy0001 (1)

Elham Etemadi, Where is she ?, 2014

On retrouve dans son univers des formes aux couleurs vives mais délicates, des contrastes marqués, des personnages mythologiques et poétiques qui laissent le spectateur toujours plus songeur. Cet espace fantastique laisse planer l’idée du jeu et de l’enfance. L’artiste cherche, au-delà de la technique à montrer une mémoire, une mise en scène de la pensée au travers de cet onirisme transportant. Cet art aux mille couleurs montre des inspirations multiples, traditionnelles et contemporaines, colorées, qui provoquent une réaction presque immédiate, un frissonement de l’oeil, un choc visuel.

L’artiste prépare une Thèse sous la direction de Germain Roesz : Théorie, pratique et sciences des arts. Cet exercice théorique de recherche lui a permis de continuer à enrichir sa pratique, mais c’est bien les thèmes qu’elle impulse dans ses toiles qui lui ont donné l’idée du sujet de son mémoire.

La jeune femme après avoir participé à plusieurs accrochages collectifs dans différents pays, réalise sa première exposition personnelle à la Galerie d’art contemporain « Omnibus » à Besançon.